Retour sur les résultats des élections européennes

L’enjeu de ces élections était de renouveler les 571 députés du Parlement européen (74 pour la France).

La situation économique et politique de crise depuis 5 ans (26 millions de chômeurs dans l’Union), a permis une poussée certaine des partis d’extrême droite, populistes, xénophobes et anti-européens.
Seuls, la Grèce, l’Italie, la Lituanie, Malte, le Portugal, la Roumanie, la Suède et la Slovaquie placent des partis de gauche en tête.

En France, un électeur sur deux s’est déplacé et le Front National est en tête avec près de 25% des suffrages exprimés.
Si ce score est très élevé, il faut faire très attention dans les analyses : ce parti d’extrême-droite n’est pas devenu pour autant le premier parti de France.
Lors des Présidentielles françaises de 2012, celui-ci réunissait 18,3% des suffrages, soit 6 421 426 voix. Le 25 mai, 25% des suffrages exprimés représente « seulement » 4 700 000 voix, abstention oblige.
A Lasseube, ici aussi, le Front National est arrivé en tête grâce, notamment, à l’abstention.
(Un électeur lasseubois sur deux n’a pas voté). [voir les résultats à Lasseube]

Néanmoins, le fait que la France soit représentée au Parlement européen par un grand nombre de députés frontistes (24) doit interroger tous les partis politiques démocrates, et au-delà, tous les citoyens.
Par ce vote, la France donne une image négative à la communauté internationale, de perte de confiance dans ses valeurs et sa démocratie.

Nous sommes certains qu’aucun pays en Europe ne tirera son épingle du jeu s’il reste isolé et que le FN n’est pas la solution aux problèmes que tout un chacun peut rencontrer.
A notre sens, le vote FN est trop dangereux pour être utilisé comme un vote contestataire !

Nous tenons à réaffirmer clairement que les valeurs de ce parti sont à l’opposé de celles que nous avons portées durant la campagne des municipales.

En cette période difficile, il est grand temps de réaffirmer que l’Europe, la France (et Lasseube) ont besoin de partager des valeurs humanistes, sociales, de liberté, de fraternité, d’égalité, de solidarité et de s’engager durablement dans la voie de la transition écologique, seules à même de nous permettre d’envisager l’avenir plus sereinement.

Henriette Alègre, Séverine Bourdet, Franck Remazeilles et Cédric Laprun
élus minoritaires au Conseil municipal de Lasseube

La République des Pyrénées du 27 mai 2014
La République des Pyrénées du 27 mai 2014
Publicités

Élections européennes

DimancheImage 25 mai, nous voterons (1 seul tour) pour élire nos 74 députés européens (sur un total de 751) au Parlement européen.

Nous ne vous donnerons évidemment aucune consigne de vote; mais face à une abstention qui s’annonce massive, il appartient à chacun d’entre nous de faire entendre sa voix.
Dans notre grande région Sud-Ouest, 25 listes se présentent : chacun peut y trouver son compte !

pour en savoir plus : un site dédié à l’Europe, un article du Monde sur les institutions de l’Union européenne, Libération revient sur le débat entre les cinq candidats à la présidence de la Commission européenne, Sud-Ouest a passé au crible le vote des parlementaires européens du Sud-Ouest entre 2009 et 2014.