Dernier conseil de 2015

JpegEn ouverture de cette réunion, à l’initiative du Maire, les élus ont rendu hommage à d’anciens conseillers municipaux disparus récemment : Jean Boérie (élu de 1971-83), Jean Rebolle-Laborde (1971-77) et Marcel Péricou (1953- 71).

Tous les points de l’ordre du jour ont été voté à l’unanimité excepté la hausse du prix du repas de cantine (abstention de notre part).
A compter du 1er janvier 2016, le collège facturera le repas à la commune de Lasseube pour les élèves de maternelle et primaire au tarif de 2,50 € (hausse de 2,04%).
Mais la commune va refacturer ce repas aux familles au tarif de 2,99 € (hausse de 4,91%, 0,14 €) pour diminuer le coût restant à charge (incluant le personnel mis à disposition pour le service et les frais de gestion engendrés par la facturation). Cette augmentation est supérieure à la hausse du tarif facturé par le collège et à l’inflation, ce qui explique notre vote.
Néanmoins, nous sommes conscients que le tarif à Lasseube est peu élevé, si on le compare notamment au tarif de la cuisine centrale de la Communauté de communes du Piémont Oloronais (3,30 €).
A cette hausse uniforme, nous préférons une tarification dépendant des revenus familiaux. C’est pourquoi nous avons proposé que le prix du repas tienne compte du coefficient familial (comme cela existe déjà pour la tarification du Centre de loisirs). A suivre …

La location provisoire du rez-de-chaussé du presbytère pour les deux orthophonistes nous a permis de réitérer notre demande de réunion entre l’ensemble des élus municipaux et les professionnels de santé lasseubois pour réfléchir et travailler ensemble à une éventuelle maison de santé pluridisciplinaire, qu’elle soit de nature privée ou publique. Les professionnels de santé étant également demandeurs de ce travail collectif, nous allons donc pouvoir entamer ce travail collaboratif dès le début de 2016.

Lors des questions diverses, le Maire nous a annoncé qu’il souhaitait profiter de la COP 21 pour engager des actions en faveur de la protection de l’environnement : nous ne pouvons que nous féliciter de cette volonté et serons à ses côtés sur ce dossier (une première action a été engagée avec la réduction drastique de l’éclairage public, même s’il reste encore quelques réglages à effectuer). N’hésitez pas à nous faire part de vos propositions en ce domaine, nous en discuterons lors de la première réunion de ce groupe de travail qui va se mettre en place.

Lire le compte-rendu de Sud-Ouest.

PS : ce vendredi 18 décembre, à l’occasion de la réception du personnel communal, Odette Vidale a été remerciée pour ses 35 années passées au service des enseignants de l’école de Lasseube et de plusieurs générations d’enfants. Merci Odette pour votre investissement et nous vous souhaitons une belle retraite auprès de vos proches.

A toutes et tous, nous vous souhaitons de passer de belles fêtes de fin d’année.

Les élections régionales 2015 vues de Lasseube

carte-resultats-1er-tour-regionales-2015Les résultats nationaux de ces élections ne sont pas une surprise, tant les scores étaient prévus par les instituts de sondage.
Mais ce n’est pas parce que ces résultats étaient annoncés qu’il faut s’en satisfaire.

Un électeur sur deux ne s’est pas déplacé pour des raisons diverses et variées (incompréhension devant ces nouvelles grandes régions, volonté d’émettre un n-ième avertissement aux grands partis politiques dans lesquels les abstentionnistes ne se reconnaissent plus ou simple désinvolture).
Cette abstention massive a permis les pourcentages les plus élevés pour le Front National.
Ce parti xénophobe s’est érigé comme le premier parti de France alors qu’il n’a fait campagne que sur des sujets qui ne sont pas de la compétence des Régions (sécurité, immigration, terrorisme) [revoir les compétences régionales].

Sauf sursaut démocratique au second tour, certaines de nos régions métropolitaines vont donc vivre l’expérience d’extrême-droite pour les six années à venir avec les conséquences déjà vues dans des collectivités gérées par ce parti : fractures exacerbées dans la population, stigmatisation de certains de nos concitoyens, remise en cause de la laïcité, remise en cause des droits des femmes et des droits humains d’une façon plus générale, désintérêt pour les classes sociales défavorisées, coupes sombres dans le domaine culturel, désengagement dans le soutien à la vie associative …
Pour ces raisons, chaque électeur doit se sentir concerné. Accepterait-il ou non de telles conséquences ?

Qu’en est-il des résultats lasseubois ?

[voir les résultats détaillés]
La participation est en baisse : 48,73% (contre 54,55% aux régionales de 2010).
Le Parti socialiste est stable (même nombre de voix – 210, de 29.91% à 32.21%).
Les autres partis de gauche (Lutte ouvrière, Front de Gauche, Faisons ensemble, Europe Écologie et Nouvelle Donne) voient leurs scores cumulés baisser de 26 voix, de 21.79% à 19.48% (l’augmentation de l’abstention peut se trouver, en partie, ici).
La liste « UMP-UDI-CPNT-MODEM » s’effondre : de 43,16% à 26,07% (de 303 à 170 voix).
Les autres partis de droite (UPR et Debout la France), absents en 2010, recueillent 27 voix.
A Lasseube, le choc brutal est l’explosion du score du Front National : + 228% (de 36 à 118 voix, soit 18,10%) : ces 82 voix supplémentaires sont vraisemblablement à chercher dans les 106 manquantes à la droite.

Nous appelons les électeurs lasseubois à se mobiliser pour le second tour ce dimanche 13 décembre afin de faire reculer le score du Front National qui ne reflète pas l’esprit de convivialité, de solidarité et de partage des Lasseubois-es.

Nous l’écrivions déjà en mars 2015 : les partis politiques et les élus (avec ou sans étiquette) doivent réinterroger leurs pratiques, se rapprocher des attentes et des préoccupations des citoyens, dans un esprit d’efficacité et de transparence.
Tendre vers une démocratie la plus participative possible nous semble la seule voie pour faire revenir la moitié des électeurs vers les urnes et éloigner les envies de se faire entendre en portant aux pouvoirs des représentants qui bafouent les valeurs de vivre-ensemble, de tolérance et de culture que nous défendons.