Vers une grande intercommunalité

Deux points majeurs à l’ordre du jour de la réunion du Conseil municipal du 19 novembre dernier :
* le dépôt du permis d’aménager la parcelle Pourtau ;
* la fusion des intercommunalités

Cette réunion a failli être consensuelle.
Au chapitre des économies de fonctionnement, nous avons approuvé la mise en place d’une coupure nocturne de l’éclairage public afin de réaliser des économies substantielles (de l’ordre de 50%) comme nous l’avions proposé dans notre programme en 2014.
Dans un an, nous ferons le bilan financier de cette expérience et étudierons la possibilité de nous fournir en électricité issue d’énergies renouvelables (pour un tarif à peine plus élevé).

Le seul point qui a amené une opposition de notre part est l’implantation de la nouvelle caserne des pompiers dans la parcelle Pourtau.
Nous devions voter l’autorisation de déposer le permis d’aménager cette parcelle.

Est-il raisonnable de construire une caserne d’intervention et de secours dans un secteur à sécuriser et dédié aux sports et aux loisirs, et à proximité d’établissements scolaires ?
Le chemin d’accès et la viabilisation de la parcelle tels qu’ils sont à l’étude actuellement nécessiteront 500 000 d’euros TTC d’investissement, avant même l’implantation du moindre bâtiment !
D’autres parcelles en bordure de routes, donc pouvant être accessibles pour un coût beaucoup moins élevé, auraient dû être envisagées, comme nous l’avons proposé.
De plus, cet aménagement n’a toujours pas fait l’étude d’un plan de financement. Alors que le permis d’aménager va être déposé, nous ne savons toujours pas comment la commune va le financer. Même si nous ne réclamons pas un budget à la dizaine d’euros, il nous semble important de savoir quel type d’emprunt est envisagé, quelle annuité de remboursement est supportable par le budget communal et quelles subventions sont espérées.
La commune se lance donc à nouveau dans un projet sans visibilité financière pour l’ensemble des Lasseubois ; en tout cas cette visibilité n’a pas été partagée avec l’ensemble des conseillers municipaux.

carteUne grande partie de ce conseil municipal a été consacrée à l’agrandissement éventuel de notre intercommunalité.
Dans le cadre de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République), l’État envisage de regrouper les Communautés de communes du Piémont Oloronais, du Barétous, de Jospaig, d’Aspe et d’Ossau en une seule Communauté de Communes du Haut-Béarn.
Les élus et les services de ces différents communautés de communes travaillent actuellement aux conséquences organisationnelles, financières et fiscales de cette fusion.
En parallèle, un projet de territoire (au travers des compétences actuellement déléguées par les communes à chacune de ces intercommunalités) est en cours de rédaction. L’histoire et les réalités de chaque territoire font que ce ne sont pas forcément les mêmes compétences qui sont déléguées (par exemples : les communes de la Vallée du Josbaig ont délégué la compétence scolaire alors que celles de la Vallée d’Aspe ont délégué la compétence santé ; la CCPO n’a aucune de ces deux compétences).
Cette fusion devant intervenir au 1er janvier 2017, au printemps 2016, les conseil municipaux des 67 communes devront approuver (ou non) la fusion.
En attendant, les élus lasseubois ont exprimé leur souhait de voir la fiscalité maîtrisée sur ce nouvel ensemble et la difficulté à se projeter dans un avenir proche mais incertain quant aux conséquences de cette fusion.
Nous pensons que cette fusion est souhaitable (amélioration des services rendus à la population et économies d’échelle à moyen terme notamment) mais qu’elle ne pourra se faire dans des conditions acceptables que si elle est partagée par l’ensemble des intercommunalités actuelles.
Or, la presse et les ateliers auxquels nous avons participé, nous font penser que le délai d’un an est un peu court, et qu’il y a encore énormément de travail pour définir et fédérer autour de cette communauté de destin.

Lire le compte-rendu de Sud-Ouest

Élections régionales 2015

Les 6 et 13 décembre 2015, nous devrons élire les 183 conseillers régionaux de la REGIONnouvelle grande Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

A Lasseube, les bureaux de vote seront ouverts de 8h00 à 18h00. Pour pouvoir voter vous devrez vous munir de votre carte d’électeur et d’une pièce d’identité avec photo.

Dans notre région, 10 listes sont candidates : voir la liste sur cet article de Sud-Ouest  et les professions de foi

Réunions de campagne à Lasseube :

à ce jour, une seule réunion semble être programmée à Lasseube. Dès que nous aurons d’autres informations, nous compléterons cet article

Le jeudi 26 novembre à 20h30, à la Maison pour Tous : liste du Parti Socialiste, menée par Alain Rousset et Bernard Uthurry

Il est à noter que la liste « UMP-UDI-Modem » devait venir à la rencontre des Lasseubois le 26 novembre à 18h00. Cette réunion a été ajournée suite à une modification de calendrier après le deuil national.

Vivre ensemble après le 13 novembre 2015

Nous reproduisons ci-dessous le texte lu le 19 novembre 2015 en ouverture du Conseil municipal de Lasseube, par Henriette Alègre, au nom des 4 élus de la liste « Pour l’avenir de Lasseube »

Henriette Alègre, Séverine Bourdet-Pées, Franck Remazeilles et Cédric Laprun

****

Lasseube, jeudi 19 novembre 2015

Monsieur le Maire,
Chers collègues élus,

Nous voulons revenir quelques instants sur les attentats du 13 novembre 2015 et surtout sur leur écho local.

La barbarie a frappé notre pays au cœur de sa capitale.
Nous sommes tous bouleversés par cette tragédie sans précédent sur notre sol.

Vous avez pris l’initiative de proposer à la population un rassemblement lundi midi en hommage aux victimes, à leurs familles, à leurs proches, mais aussi aux forces de l’ordre, aux pompiers, aux personnels médicaux et aux anonymes qui ont sauvé des centaines de personnes.
Pour cela et pour les mots de compassion et de solidarité que vous avez prononcés, nous vous remercions à nouveau.

Nous, élus, devons avoir les mots justes et les bonnes attitudes en cette période difficile.
Nous voyons déjà se lézarder l’unité nationale, la politique reprend ses habitudes.
Nous devons condamner sans réserve ces attaques sanglantes et celles et ceux qui les glorifieraient.
Nous devons également condamner avec la même vigueur les amalgames, la haine et les paroles racistes qui ne se cachent même plus depuis quelques jours.
Nous adressons à cette occasion un message de respect et de soutien à nos concitoyens de culture ou de religion musulmane du Piémont oloronais qui ont été visés samedi matin quelques heures à peine après les attentats.
Nous, élus, devons appeler nos concitoyens lasseubois au respect, à la solidarité, à la tolérance et à perpétuer les valeurs sur lesquelles repose le « vivre ensemble » dans notre pays.

Pour cela, nous formulons deux vœux, deux demandes.drapeaux

Que le drapeau français et le drapeau européen soient en permanence, au fronton de la Mairie.
Au-delà du symbole, ces drapeaux rappellent que la France est une République laïque, démocratique et sociale, dont la devise est « Liberté, Égalité, Fraternité » ;
et que l’Union européenne a été construite avant tout pour vivre en paix, pour ne plus connaître de guerres dans nos pays qui se sont tant combattus.

Notre République est laïque, c’est-à-dire qu’elle reconnaît à chacun de ses citoyens le droit d’exercer sa religion ou de ne pas en avoir ; elle est aussi tolérance depuis plus d’un siècle.
A l’heure où nous demandons à certains de nos concitoyens de respecter cette valeur fondamentale de la République française, nous devons nous l’appliquer à nous-même.
C’est pourquoi nous vous demandons que dans toutes les invitations officielles de la Mairie de Lasseube (commémorations des armistices, fêtes patronales, …) ne soit plus fait mention de l’office religieux.

Nous vous remercions de votre attention.

Hommage

ruban_deuilAfin de rendre hommage aux victimes des attentats commis à Paris le 13 novembre 2015, l’ensemble du Conseil municipal à l’invitation du Maire convie les Lasseuboises et les Lasseubois à s’associer à un moment de recueillement le lundi 16 novembre à 12h00, place Amélie Lacaze, face à la Mairie.

Dans ces moments de deuil national, il est important de se retrouver, de se regrouper, de faire face ensemble contre les fanatismes et le terrorisme, mais aussi contre la haine et les amalgames qui en résultent (voir les dégradations commises à Oloron quelques heures après les attaques à Paris; actes racistes que nous dénonçons avec force).

Comme après les attentats de janvier, nous invitons chacune et chacun d’entre vous à réfléchir au « vivre ensemble » contre les haines, les peurs, les préjugés. Notre solidarité, notre unité et notre diversité sont la meilleure voie pour défendre nos libertés.
Les valeurs de respect, de tolérance, de laïcité et de liberté d’expression sont non négociables.
Il est important que nous, élus, rappelions, à toutes et tous, qu’au fronton de la République sont inscrits les mots « Liberté, Égalité, Fraternité »

Numérotation des habitations

à l’attention des Lasseubois-es habitant hors du bourg2063

Vous venez de recevoir votre numéro de plaque à apposer à l’entrée de votre propriété (à proximité immédiate de votre boîte aux lettres).
Sur les zones d’habitat dispersé, la numérotation se fait selon le système métrique (si, par exemple, vous habitez désormais au 2063, c’est que votre maison est à 2063 mètres du début de votre chemin).

Une astuce pour communiquer votre changement d’adresse aux principaux organismes publics et privés : faire la démarche en ligne sur service-public.fr

https://mdel.mon.service-public.fr/je-change-de-coordonnees.html

Un samedi africain à Lasseube

danses, percussions, musiques, repas … Atout Jeune-Famille et l’association Ayé na farafina vous invitent à des moments de partages et de rencontres interculturelles le samedi 14 novembre à la Maison pour Tous de Lasseube.

inscriptions et renseignements : 06 27 73 36 99 / cesfatout.jeune@laposte.net

journee_africaine