Dur retour à la réalité

crédit photo :Tom Grill_Corbis
crédit photo :Tom Grill_Corbis

Mercredi 15 avril, le Conseil municipal était réuni pour voter le compte administratif 2014 (le budget réalisé) et le budget primitif 2015 (le budget prévisionnel).
Le BP 2015 présenté en conseil n’était d’ailleurs pas le même que celui présenté en commission des finances le 9 avril dernier, ni que celui reçu par les conseillers municipaux le 11 avril !

Lors de la campagne électorale 2014, nous ne nous étions engagés sur un seul projet d’investissement (la réfection du toit de l’école) en attendant d’avoir un vision réelle des comptes de la commune et de la baisse des dotations de l’État.
Dans le même temps, nous nous étonnions des projets « pharaoniques » présentés par la liste menée par le Maire actuel (nouvelle caserne des pompiers, mur à gauche, salle multi-activités, extension de la salle polyvalente, réhabilitation de la mairie, logements, établissement pour les personnes âgées dépendantes, rénovation du lavoir …).
La liste « Lasseube avec dynamisme dans la tradition et la modernité » est devenue majoritaire en mars 2014, pour la mandature à venir, en faisant toutes ces promesses et d’autres.

Depuis avril 2014, nous réclamons, quasiment, à chaque réunion du conseil municipal, un travail de prospective financière sur les années à venir.
Enfin, celui-ci est arrivé … un peu tard ; et dur est le retour à la réalité !

Quoique la majorité en dise, de nombreux signes existaient déjà en 2014 pour imaginer que les temps budgétaires allaient être compliqués.
Nous-même avions anticipé que la réforme des rythmes scolaires et la mise en place des temps périscolaires allaient coûter à la commune de Lasseube environ 50 000 euros (cela est vérifié aujourd’hui).
La baisse des dotations de l’État envers les collectivités locales était connue : autour de 4,5 milliards d’euros pour 2014.
Le Projet de Loi de Finances 2015 annoncé le 1er octobre 2014 proposait une baisse supplémentaire de 11 milliards d’euros au niveau national, ce qui pouvait laisser envisager une baisse d’environ 20 000 euros pour Lasseube.
En additionnant la dotation forfaitaire, la dotation de solidatité rurale et la dotation nationale de péréquation, la baisse effective pour Lasseube de la part de l’État entre 2014 et 2015 est de 20 861 €, sommes confirmées à la Mairie début avril 2015.

Si le travail de prospective financière avait été réalisé dès le début de la mandature, en octobre 2014, il aurait été possible d’analyser que le projet d’extension de la salle polyvalente en passe d’être relancé ne pouvait pas se réaliser.

Mercredi dernier, la majorité a donc annoncé que, vu l’état des finances communales et des baisses de dotations en cours et à venir, la plupart des projets promis étaient annulés.

Sauf que certains projets avaient déjà fait l’objet d’études :

    • la réhabilitation de la Mairie pour 7 509,26 € (+ 2 600 € de pénalités pour abandon de projet)

    • 2 logements dans le presbytère pour 3 077 € (+ des pénalités à venir pour abandon de projet)

    • l’extension de la salle polyvalente pour 73 758,81 € (dont des pénalités pour abandon de projet)

Soit un total d’au moins 86 945,07 € dépensés par la commune pour des investissements qui ne se réaliseront pas, faute d’anticipation, de prospective financière non réalisée en temps voulu et de promesses hasardeuses !!! Et, cerise sur le gâteau, ces près de 87 000 euros iront en totalité dans le portefeuille d’un seul et unique cabinet d’architectes.

Restent, à ce jour, deux investissements prévus par la majorité municipale jusqu’en 2020 : la rénovation de l’école primaire et la nouvelle caserne des pompiers.
Si la caserne est toujours prévue dans la fameuse parcelle Pourtau (pour un coût de viabilisation non encore connu), le carrefour sécurisé permettant d’y accéder (croisement de la RD 24 et de la rue Cazenave-Janet) ne se fera pas.
Les pompiers appelés à se rendre à la caserne en urgence pour une intervention devront passer devant l’école (avec des risques certains pour la sécurité selon les horaires) ou pourront emprunter le sens interdit de la rue Cazenave-Janet !?
Depuis plus d’un an, pour des raisons de sécurité et d’économies, nous réclamons qu’une autre parcelle soit trouvée pour implanter cette nouvelle caserne … en vain jusqu’à ce jour … mais si le carrefour sécurisé ne se fait pas, il se pourrait que nous soyons enfin entendus !

Pour finir sur la partie investissement, la majorité a choisi de ne quasiment pas investir dans l’entretien de la voirie communale (restent 20 000 euros pour terminer 2015) au détriment de la sécurité de tous.

Pour toutes ces raisons, nous avons évidemment voté contre ce budget primitif 2015.

Au-delà de ce manque d’anticipation, de ce manque de travail prospectif, il est certain que le contexte budgétaire va être difficile pour les années à venir. Des économies devront être faites avant d’envisager d’augmenter la fiscalité en dernier recours.
Des pistes sont en cours (assurances, éclairage public, téléphonie, énergies, …), d’autres sont à creuser (revenir sur l’augmentation des indemnités des élus en début de mandature, cérémonies …).
Nous avons demandé, encore une fois, que la commission des finances se réunisse plus régulièrement (une fois par trimestre a minima), afin, que nous puissions voir l’état des engagements et étudier collégialement les pistes de redressement des comptes de la commune.
Chacune et chacun des Lasseubois devra faire un effort, mais comptez sur notre engagement pour que cette effort soit juste, équitable et transparent.

PS : comme souvent, nous n’avions pas reçu en amont l’ensemble des projets de délibérations, et notamment une délibération de soutien au projet de maison privée de santé porté par la majorité des professionnels lasseubois de la santé et du para-médical. Depuis quelques mois, nous interrogions le Maire sur ce projet ; invariablement, sa réponse était que cette initiative privée ne concernait pas le conseil municipal.
Ce projet de la plus haute importance pour l’avenir de notre commune, qui aura certainement des conséquences financières pour notre budget (via un accompagnement à la viabilisation d’une parcelle), n’est toujours pas présenté au Conseil municipal, alors que le Maire semble avoir toutes les informations.
Voilà qui montre bien que notre Maire se comporte, au mieux avec légèreté, au pire avec mépris, envers certains élus municipaux !

lire les compte-rendus de Sud-Ouest et La République des Pyrénées

Publicités

À votre écoute

Il est indispensable que les élus rendent des comptes à leurs électeurs et à tous les citoyens, régulièrement tout au long du mandat. La démocratie locale, à Lasseube comme ailleurs, ne peut pas se résumer à une campagne électorale tous les six ans. Elle doit vivre tout au long de la mandature.

Pour cela, nous avions proposé de créer des commissions extra-municipales, des groupes de travail associant élus, habitants et associations, et d’organiser des réunions publiques pour exposer les actions et les projets du Conseil municipal.
N
‘étant pas en position de mettre en œuvre ces modalités de démocratie participative, nous essayons de vous informer le mieux possible : en défendant nos idées et en faisant des propositions lors des commissions et des conseils municipaux (voir la revue de presse et nos comptes-rendus de ces Conseils).
En plus des différentes rubriques de notre blog, vous avez également pu nous lire dans le dernier bulletin municipal de Janvier 2015.

Vous êtes de plus en plus nombreuses et nombreux à nous interpeller, à nous questionner sur les affaires municipales. Nous répondons à toutes les sollicitations, c’est bien le minimum que des élus vous doivent.

Avec son accord, vous trouverez ci-dessous un échange de courriers que nous venons d’avoir avec Louis Lassabatère, suite à son courrier distribué aux 19 élus municipaux, lors du Conseil municipal du 12 mars dernier.

Courrier de L. Lassabatère daté du 25 février 2015
Notre réponse en date du 1er avril 2015
La réponse de L. Lassabatère datée du 13 avril 2015

Rencontres autour de Pierre Bourdieu

programme mise à jour le 07 avril 2015

«Faire vivre l’œuvre de Pierre Bourdieu sur son territoire»

bourdieu1du 20 mars au 18 avril 2015 : une exposition, des rencontres, débats, théâtre, projections de films ….. autour de l’œuvre de Pierre Bourdieu (1930-2002), éminent sociologue de renommée internationale … et Lasseubois !
(lire une biographie de Pierre Bourdieu, écrite par Henriette Alègre)

Maison pour Tous de Lasseube

Vendredi 20 mars 20h00 : présentation de l’exposition « L’œuvre de Pierre Bourdieu en pratiques » par l’association des professeurs de Sciences économiques et sociales de Pau (PauSes).
Des témoignages de Lasseubois complètent cette présentation.
Cette exposition sera ouverte à la mairie (rez-de-chaussée) les mardi, jeudi, samedi et dimanche de 15h00 à 17h30 jusqu’au 17 avril (exceptés les dimanches 22 et 29 mars, jours d’élections)

Vendredi 20 mars 21h00 : Table ronde « Comment le sociologue Pierre Bourdieu met-il en pratique la sociologie sur ce territoire et ailleurs ? »
avec A.Kouvouama, anthropologue (UPPA) / A. Bruneton, ethnologue / L.Bruneau, professeur SES Lycée L.Barthou.

Vendredi 27 mars 20h30 : représentation théâtrale «La domination masculine» du collectif Manifeste rien, suivie d’un débat avec les comédiens
gratuit pour les scolaires / 8 € pour les adultes, en savoir +

Vendredi 3 avril 20h30 : projection du film « La sociologie est un sport de combat» de Pierre Carles, suivie d’un débat
avec Louise Chapel, professeur agrégée de Sciences Économiques et Sociales au Lycée Supervielle d’Oloron.
entrée libre / (voir la revue de presse sur ce film)

Samedi 11 avril 20h30 :conférence sur le thème de la dépaysannisation, suite à la rencontre de 2012.
avec A.Kouvouama, directeur de l’UFR Lettres, langues, sciences humaines et sports et la participation du Lycée agricole de Soeix.(voir l’affiche et la présentation)

Samedi 18 avril 9h30 :projection du film « Vert Paradis », présenté par Emmanuel Bourdieu, fils de Pierre et auteur de ce film.

Vendredi 17 avril 20h00, CINÉMA LE LOUXOR À OLORON : projection du film « La sociologie est un sport de combat» de Pierre Carles, suivie d’un débat
avec Louise Chapel, professeur de lettres au Lycée Supervielle d’Oloron.

Des actions se dérouleront à l’école et au collège de Lasseube en avril, car l’étude du système scolaire et de la culture joue un rôle majeur dans l’œuvre de Pierre Bourdieu.

Afin de donner la parole aux Lasseubois, les organisateurs réalisent actuellement des entretiens auprès de ceux qui l’ont connu et les restitueront pendant cette période d’exposition et de manifestations en hommage au sociologue.

Ce programme est provisoire : de nouvelles dates seront ajoutées dès confirmation

Associations co-organisatrices : Arécréée, Atout Jeune-Famille, PauSes,
avec le soutien des professeurs Caup et Lataste, et de la Mairie de Lasseube

relire un article de la République des Pyrénées du 17 juillet 2010

Pierre Bourdieu devant sa maison lasseuboise (crédit photo : La République des Pyrénées)
Pierre Bourdieu devant sa maison lasseuboise (crédit photo : La République des Pyrénées)