Le désengagement de l’État

Ce dernier Conseil municipal de l'année (a priori) était très administratif et réglementaire et toutes les délibérations ont failli être votées à l'unanimité. [lire les articles de Sud-Ouest et de La République des Pyrénées]
Mais l'ordre du jour et les questions diverses nous ont permis de toucher du doigt les difficultés qui s'annoncent pour les collectivités (notamment rurales) pour les années à venir.

Depuis quelques années, les collectivités locales sont régulièrement pointées du doigt pour leurs dépenses, soi-disant, trop importantes et leur endettement supposé. Rappelons quand même que la dette des collectivités représente moins de 10% de la dette publique en France ; et que contrairement à l'État, les collectivités ne contractent des emprunts que pour financer leurs investissements.
Par leurs investissements, les collectivités locales participent grandement à la vie économique des territoires (71% de l'investissement public en 2013 était le fait des collectivités).
A l'heure où l'État cherche à limiter fortement ses dépenses et va baisser de manière drastique ses dotations aux collectivités, quelles sont et quelles seront les conséquences pour Lasseube ? (nous devrions connaître en fin d'hiver le montant de la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement pour notre commune).
Illustrations à travers 3 exemples issus du de la réunion du Conseil municipal du 4 décembre 2014.

Urbanisme : jusqu'à présent, les permis de construire et certificats d’urbanisme des Lasseubois étaient instruits par la Direction Départementales des Territoires et de la Mer (DDTM, service déconcentrés de l'État).
Cette prestation ne sera plus autorisée à compter du 1er juillet 2015 pour les communes dotées d'un P.L.U. et membres d'une Communauté de communes de plus de 10 000 habitants (ce qui est le cas de Lasseube).
L'instruction de ces dossiers sera assurée par la CCPO, moyennant compensation financière de Lasseube.
Un nouveau désengagement de l'État que notre commune devra assumer financièrement !

La Poste : alors que la Poste doit assurer un service public postal et que les élus ont refusé, unanimement les nouveaux horaires d'ouverture proposés durant l'été, nous avons appris lors du Conseil qu'à compter de février 2015, le bureau de Poste de Lasseube ne serait ouvert que les mardi, mercredi, jeudi et vendredi matin.
Notre demande de conserver l'ouverture le samedi matin a été refusée par la Poste (tout comme notre demande de réunion publique avec la direction locale de la Poste). Le cercle vicieux s'installe : les horaires ne sont pas compatibles avec les habitudes de vie des usagers, donc la baisse de fréquentation va s’intensifier pour une issue que nous devinons tous.
Et pourtant, l'État, garant de l'égalité territoriale, est actionnaire à 70% de La Poste !

La Gendarmerie : un compte-rendu du Conseil municipal de Gan (voir l'article dans Sud-Ouest) nous informe que cette commune voisine va construire une nouvelle gendarmerie. "À terme, ce nouveau bâtiment pourrait favoriser le regroupement des deux unités de Gan et Lasseube en une seule".
Cela fait des années que la rumeur du départ de la gendarmerie de Lasseube circule; mais il est possible que, cette fois-ci, la rumeur soit une réalité dans les années à venir, à l'aune des restrictions budgétaires engagées par l'État.

Nous sommes toutes et tous attachés à conserver ces deux institutions publiques sur notre commune. Mais, nous craignons que les élus ne réussissent pas seuls : il faut que les citoyens et usagers se mobilisent eux aussi pour ne pas voir notre commune se transformer en village dortoir, déserté par les services publics.

Au-delà de ces exemples, nous voyons bien quel avenir se dessine. Celui-ci ne saurait être inéluctable.
Nous devons chacun, élus, usagers, contribuables et citoyens, être solidaires et imaginatifs pour affronter ensemble les difficultés financières et organisationnelles qui s'annoncent Lasseube.
Puisse la réforme territoriale (redéfinition précise des compétences de chaque niveau de collectivité et renforcement des intercommunalités) apporter de l'oxygène au milieu rural !

Nous profitons de ce billet, pour d'ores et déjà, vous souhaiter de passer de joyeuses fêtes de fin d’année, remplies de chaleur et de bonheur, auprès de vos familles et de vos proches. bdo_x4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s